Réponses de la mairie aux demandes de l’AIPES

La mairie, absente du conseil d’école élémentaire du 5 novembre a apporté les réponses aux sujets soulevés par l’AIPES et les enseignants.

Voici les principaux points abordés au conseil d’école (voir compte-rendu ici). Vous trouverez la totalité des réponses dans ce document

Trouver une solution à la chaleur excessive dans le bâtiment des CE2 et expliquer la suppression des plantes dans le jardin de l’école

« Nous avons travaillé avec les services techniques à la mise en place d’une solution durable et contenu budgétairement qui répond à ces deux problématiques. Grace à l’obtention d’une subvention, nous proposerons la réalisation dans le courant du premier trimestre :

De deux ombrières en bois et plantation de grimpantes pour limiter les températures dans les salles de classe.

Proposition de plantation d’arbres avec jardinières protégées (Les arbres, d’un diamètre d’une trentaine de cm, seront en mesure de fournir de l’ombre dès leur plantation). Une rencontre dans les semaines prochaines sera prévue avec le directeur, et avec un représentant des parents d’élèves afin de déterminer ensemble la mise en place de ce projet. »

Le budget alloué aux enseignants pour le matériel de classe (livres, fichiers) est insuffisant

« Nous budgétons l’achat d’une photocopieuse. Concernant le budget global des écoles, nous proposons d’augmenter les enveloppes liées au mobilier et gros matériel en fonction des besoins exprimés par les directeurs. Il nous est difficile d’augmenter la dotation par enfant mais le service scolaire va se rapprocher du directeur pour évaluer notre contribution possible à l’achat des fichiers. »

Financement des stages de voile

« La municipalité budgète le financement à hauteur de 35% l’ensemble du projet (stage + transport) pour trois classes. »

Ouverture du portail de 16h30 à 16h45

« Le portail après 16h30 reste fermé afin de pouvoir assurer une transition entre le temps de l’Éducation Nationale et celui du Périscolaire. La décision qui est prise relève de deux facteurs essentiels. Le premier est la nécessité d’harmoniser les procédures sur l’ensemble des écoles de la ville afin d’assurer une équité pour toutes les familles et une organisation identique. Pour le deuxième, nous parlons d’avantage de sécurité. En effet, il est essentiel de pouvoir recenser à 16h30 l’identité des enfants qui restent en charge des agents municipaux, ce temps est donc nécessaire pour assurer l’appel. Nous comprenons le confort que votre demande pourrait apporter aux familles, à ce jour, nous ne pouvons y répondre favorablement mais sachez que nous étudions régulièrement les possibles pour vous satisfaire. »